Carte blanche

Carte blanche à Paul Rousteau


Paul Rousteau est un rebelle.
La photographie techniquement parfaite ne l’intéresse pas. Ses images sont énigmatiques, elles apparaissent comme des expériences ludiques souvent floues et surexposées, son langage visuel est profondément optimiste, sa vision délibérément naïve. Amoureux de la couleur, proche de la peinture au point que parfois on ne sait plus si l’on regarde le travail d’un aquarelliste impressionniste ou d’un photographe d’aujourd’hui. Il joue des limites du médium photographique, il examine les frontières invisibles entre la photographie et la peinture.  En plaçant son filtre chromatique caractéristique sur chaque petite expérience, il illumine toute la vie dans son monde. Il mêle la vie et l’art et tente de retrouver la joie et la beauté en toutes choses ; il manipule ses images après la prise de vue. Le talent empathique de Paul Rousseau pour faire ressortir l’esprit de ses sujets n’a cessé d’attirer des clients vers son univers. Glissant de manière harmonieuse entre beaux-arts et mode, nature morte et voyages, ses photos ont été publiées dans des magazines, primées et exposées. L’image par l’image a découvert ce travail dans la sélection de finalistes du Prix HSBC pour la photographie 2019 effectué par le conseiller artistique Stefano Stoll. Nous partageons avec vous cet univers, espérant que, comme nous incite Paul, « vous trouverez la joie et la beauté en tout ».

Voir la carte blanche

Partage sur les réseaux sociaux


Tous les articles de la rubrique "Carte blanche"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *