Carte blanche

Carte blanche à Tiphaine Populu de La Forge


Tiphaine Populu de La Forge a photographié des légumes sur des journaux pour raconter notre rapport au monde pendant la crise sanitaire et plus particulièrement l’expérience du confinement de 2020.
Cette série Et la pluie s’arrête au seuil, montre ainsi des carottes, des épinards, des navets et tant d’autres légumes, qui étaient pour elle une sorte de dernier lien avec l’extérieur auquel on ne pouvait plus vraiment accéder. Elle a posé des légumes, muets, prosaïques, sur des journaux au contraire bavards et savants pour créer des zones de silence, transformer ce végétal en architecture pour créer des murs où s’abriter du monde, des refuges d’où observer le chaos ambiant. Ces cabanes lui rappellent celles dans lesquelles elle se consolait enfant avant d’en construire pour les animaux blessés.
Les actualités quotidiennes – les soignants, la culture, l’Inde, les tensions transfrontalières, Trump, l’École – sont devenues le support de fond, le paysage historique de ses constructions. Elle a cherché la porosité entre les genres de la photographie.
L’artiste, rencontrée lors d’un Tête- à -Tête des Filles de la Photo, s’intéresse aux mécanismes psychologiques et cognitifs à l’œuvre face aux situations de crises (personnelle, sociale, environnementale). La photographie lui permet de transfigurer le réel pour rendre le monde plus habitable. Avec des éléments de notre quotidien, de ceux qui relèveraient normalement de la nature morte, les légumes, le journal, le café, elle a voulu créer des paysages intérieurs, ramener un peu de poésie dans un quotidien qui lui est difficilement supportable. « Mes cabanes symboliques sont précaires, fragiles, éphémères, tantôt repliées sur elles-mêmes, tantôt ouvertes sur l’extérieur, parfois sur la défensive. Elles aussi elles luttent pour tenir bon. Oui, comme nous. »
L’image par l’image vous invite à vous réfugier dans ces cabanes et à regarder le monde différemment.

Voir la carte blanche

Partage sur les réseaux sociaux


Tous les articles de la rubrique "Carte blanche"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *