Carte blanche

Carte blanche à Caroline Capelle Tourn

HITCHCOCKBYCAROLINECAPELLETOURN

HITCHCOCK

Le parcours  de Caroline Capelle Tourn est atypique, mais ses photographies séduisent bien au- delà de cet aspect.
Sa curiosité quasi boulimique et les multiples possibilités que l’appareil  lui offre lui permettent de capter des sensations variées et inattendues. A l’écoute des individus et de leur environnement, elle nous entrainent dans ses prises de vue et sur son blog à un regard attentif au mouvement de la vie quotidienne dans nos villes.

Sa quête de sensations et d’expérimentations est permanente comme s’il lui fallait rattraper le temps pendant lequel elle n’avait pas pris conscience de l’importance que  la photographie allait occuper dans sa vie.
Ses images sont bien la preuve que l’on peut être une artiste photographe tout en poursuivant des travaux de commande;  et pourquoi faudrait-il  effacer l’un ou l’autre de ces talents qui ne font certainement qu’un ?

Caroline Capelle Tourn a répondu aux questions de l’image par l’image 

Quand et comment avez-vous commencé la photographie ?

Pour la petite histoire … peu de temps avant que je ne parte pour un voyage linguistique de 3 mois à Dublin, un de mes proches m’avait offert un appareil photo dont il ne se servait pas. C’est donc machinalement que je l’ai emporté dans mes bagages. Bien m’en a pris car dès mon arrivée, j’ai été happée par un irrépressible besoin de capter, de saisir sur le vif les instants qui s’offraient à moi. Chaque jour était l’occasion de nouvelles exaltations. Chaque escapade me réservait son lot de découvertes picturales, d’expérimentations. Grâce à cette parenthèse, j’ai véritablement pris conscience que la photographie pouvait devenir pour moi un nouveau mode d’expression, un langage à part entière qui, bien que personnel, me permettrait de communiquer et de partager différemment.

Et aujourd’hui qu’en est il ?

Une nouvelle page pour une nouvelle profession. Cette fois j’ai choisi pour de bon le statut d’Artiste Photographe Indépendante ! Actuellement mes journées ressemblent à un melting-pot ordonné au sein duquel l’opportunité m’est offerte de mettre en pratique l’ensemble de mes compétences. J’aime à passer d’un projet à l’autre, à jongler entre démarche opérationnelle et approche créative. Mes journées se partagent entre prospection, développement de mon réseau, réponses aux appels d’offre pour de nouveaux projets. Si je consacre une part non négligeable de mon temps à la conception de travaux photographiques de commandes (reportages divers, architecture, vernissages, photos d’exposition), je veille également à me préserver des moments de tranquillité pour mon travail artistique nommé « L’Individualité en Mouvement ».

Pouvez-vous nous éclairer sur le processus de création de votre série artistique «L’Individualité en Mouvement » ?

« L’individualité en mouvement » est la suite de la série « Lyon, Ville en Mouvement » … je travaille depuis le mois d’Octobre 2015 sur des séries de clichés, où je m’attèle à capter le lien qui unit l’humain à son environnement proche et immédiat.

Pour mener à bien cette démarche, je pars en vadrouille dans les quartiers de Lyon, Paris … ou lors de mes voyages : San Francisco, Los Angeles, Berlin et me laisse happer par ces atmosphères, ces univers urbains animés, colorés, imprévisibles. Dans ces lieux multiples, la mobilité de chacun d’entre nous m’apparaît comme une évidence, un flux de circulation constant, dont j’essaie de saisir l’instantanéité, de capturer le mouvement, comme pour le suspendre dans le temps. Même si j’ai principalement cherché à capturer l’instant, je me suis surtout appliquée à garder l’empreinte du vivant. J’attache un soin tout particulier au travail de l’arrière plan pour qu’il soit avant tout emprunt d’un certain relief, coloré, graphique et éphémère.

Avez- vous d’ autres projets en cours ?

Dans un autre registre, je travaille une nouvelle série en noir et blanc réalisée lors de mes escapades en France et à l’étranger : une série aux timbres intemporels nommée « On the Road in … ».
Quelques expositions sont en cours de planification, la première se tiendrait au coeur d’un grand hôtel, une suivante se profile à La Ciotat pour la période estivale à venir. Et du 1er au 23 septembre, une galerie Lyonnaise que j’affectionne « Ici on donne des Pommes » exposera mon travail « L’Individualité en Mouvement » ainsi qu’une sélection de la série « On the road in… ».

Vous effectuez aussi un travail photographique de commandes … appréciez-vous aussi cette approche plus orientée corporate ?

J’apprécie et pratique la polyvalence dans mon travail. Le fait de pouvoir associer, confronter ma technique, mon regard à la mise en avant d’une marque, d’un produit, d’un lieu … évoluer en équipe autour d’un projet de commande photographique pour une société privée, une fondation, une institution, me semble particulièrement enrichissant. Je suis convaincue par la force de l’image, par sa capacité à soutenir et à véhiculer un propos, une idée. Je suis captivée par son pouvoir d’attraction ainsi que par sa capacité à déclencher des émotions… c’est aussi pour tout cela que je poursuis sans relâche dans le domaine de la photographie

 

CAROLINECAPELLETOURN5

©Alexis Tourn

Après des études de danse classique et modern jazz, Caroline Capelle Tourn suit  une formation d’assistante de production qu’elle applique au cinéma et à la musique chez Universal Music. Pendant 8 ans, elle est ensuite responsable de la communication pour le premier groupe médias français de radios indépendantes , puis  chargée de marketing au sein d’une agence de communication globale parisienne. Depuis 2 ans, elle a opéré un changement de cap radical en donnant libre cours à sa passion jusque là restée latente : la photo.

www.focusmood.com

 

FacebookLinkedInTwitterShare
Tous les articles de la rubrique "Carte blanche"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>