Carte blanche

Carte blanche à Audrey Siourd

« Liseuses de bonne aventure » est un projet photographique qui place les usagers du métro et le livre en son cœur. Une série de portraits de femmes plongées dans leur roman et le premier travail sériel d’Audrey Siourd.
Musicienne, travaillant depuis plusieurs années dans l’édition, cette « street photographer » pose un regard charmé et tendre sur les voyageuses en sous-sol et questionne notre rapport au livre et à la lecture.

L’image par l’image a découvert ce travail lors du Salon du livre, en mars dernier,  où la RATP, partenaire historique du Salon lui rendait hommage en soutenant l’exposition d’une trentaine de tirages. Nul doute que vous aurez dorénavant un regard attentif sur les liseuses du métro peut -être photographiées par Audrey Siourd et qui sait en deviendrez -vous une aussi….et vous messieurs inspirerez -vous aussi Audrey pour une série sur les liseurs ?

Audrey Siourd a répondu aux questions de l’image par l’image

Comment vous est venue l’envie de commencer ce projet? 

Il y a un an, une femme aux cheveux carmin s’est assise en face de moi dans le métro et a ouvert un livre. Quelque chose de puissant émanait d’elle. Une force dans la concentration qui m’a captivée. Elle semblait indifférente au brouhaha alentour. J’ai eu envie de la photographier. Le lendemain, une autre lectrice s’est installée près de moi. Le surlendemain, une autre encore. L’idée de faire une série de portraits de femmes lisant dans le métro m’est apparue comme une évidence.

Lire dans le métro est une activité à la fois fréquente, presque banale, et une acrobatie extraordinaire. Embusqué dans une rame, cela m’a plu dobserver toutes ces vies qui s’entremêlent et toutes ces histoires contenues dans les livres qui flottent au-dessus et au-dedans de nous. Le métro se mue en bibliothèque, le livre fait prendre la clé des champs.

Pourquoi ces femmes vous ont-elles intéressée ?

Comme un clin d’œil à l’air du temps et aux tablettes numériques, les lectrices sont ici des Liseuses. De belles résistantes, de tous âges et de toutes origines, en chair et en os. Impénétrables, souvent imperturbables, elles ne sont pas pour autant impassibles. Au contraire, les Liseuses offrent un véritable catalogue d’expressions et de postures.

 

@Gérard-Cambon

@Gérard-Cambon

Liseuses de bonne aventure s’accompagne d’une bande-son originale, constituée de lectures de textes, d’ambiances sonores et de petites pièces musicales. Réalisée et composée par Audrey Siourd et Céline du Chéné, habilleuse sonore et journaliste à France Culture, elle s’écoute en ligne ci-dessous :

 

 

©Sarah Hirsch

©Sarah Hirsch

Audrey Siourd, qui êtes vous? 

Je m’appelle Audrey, Cybèle, Kali Siourd. Je suis née le 19 octobre 1976, le jour où… (je suis en train de chercher…)
Hémisphère gauche : je suis journaliste et je travaille dans l’édition.
Hémisphère droit : je suis musicienne (pianiste), compositrice et parolière.
Un terreau propice à la créativité, entretenu depuis toujours par ma grand-mère Francine qui me disait souvent : « Ma petite-fille, la vie est un champ de pâquerettes et la plupart des gens marchent dessus sans états d’âme. »

Pour retrouver la série complète des Liseuses, rendez-vous sur instagram : @audreysiourd

 

FacebookLinkedInTwitterShare
Tous les articles de la rubrique "Carte blanche"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>