Carte blanche

Carte blanche à max&charlotte

 

©max&charlotte

Maxence et Charlotte, issus d’une formation photographique aux Gobelins, deviennent max&charlotte en 2009 afin de lier leurs personnalités complémentaires.
Leurs univers personnels, mêlant onirisme et humour visuel des jeux de leur enfance, leur permettent de trouver des thèmes communs.
Leur premier projet « Où est Charlie© » a déjà été exposé à Paris en 2011 et 2012, à Amsterdam et Copenhague en 2012 et plus récemment à Shanghaï, Orléans, Tours et Blois.
Cette série photographique, inspirée de l’univers ludique et coloré des livres d’illustration Où est Charlie de Martin Handford offre un écrin contemporain au personnage de Charlie et invite le spectateur à se prendre au jeu de la quête dans certains des lieux les plus emblématiques de Paris : l’Opéra Garnier, le musée d’Orsay, le jardin du Luxembourg …

Le projet a depuis le début une belle couverture médiatique avec diverses parutions dans Polka magazine, D magazine, Courrier international Japon, Le Monde, Arty magazine mais aussi des passages à la télévision : l’Edition Spéciale et la Matinale de Canal + en 2011 et l’hyper revue de presse sur France Info en 2013.
Le duo prépare de nouvelles images pour la série qui les ont fait connaître mais aussi une nouvelle série.

L’image par l’image, séduit depuis deux ans déjà lors d’une exposition à Bercy village, par leur énergie, leur fraicheur mais aussi leur exigence vous propose de les rencontrer et de regarder quelques unes de leurs images dans cette Carte blanche

max&charlotte ont répondu aux questions de « l’image par l’image »

Quelle relation voyez vous entre les marques et la photographie ? Quelle est votre vision des marques aujourd’hui ?
L’image, qu’elle soit photographique ou purement graphique, est le message d’une marque. Elle doit symboliser et identifier en une fraction de seconde, pour un passant qui la verrait dans un métro, l’essence même des valeurs de la marque.
Aujourd’hui, l’Art devient un enjeu de marketing. Les marques se tournent vers des auteurs pour amener une vraie démarche artistique qui valorisera leurs produits. Associer un artiste et une marque permet, respectivement, au premier d’avoir un rayonnement plus populaire et à la seconde, de positionner son identité dans un univers plus luxe-art. La marque approche du merveilleux en faisant le choix de l’art.

 Seriez vous prêt à travailler pour des marques sous forme d’une commande et quel serait alors votre enjeu ?
Nous souhaiterions que la démarche qui soit faite vers nous nous permettent de continuer à véhiculer ces valeurs : fédérer les gens, créer une relation intime entre le spectateur et la création et bien sûr, la notion de participatif qui est, à notre sens, l’orientation que l’art doit prendre. Nous avons une ligne de conduite et une éthique que nous ne voulons pas perdre.

Quel serait votre enjeu, en tant que photographe, si vous faisiez un travail  de commande pour une marque ?
Dans le cadre du duo artistique max&charlotte, nous souhaitons garder une certaine éthique : respect des valeurs que nous véhiculons, respect de notre personnalité et de notre vision du monde tout en répondant à la commande du client.

 

Charlotte Moulard
Passionnée depuis l’enfance par la littérature et le dessin, Charlotte sort diplômée de l’ESAG Penninghen en section arts graphiques (mention bien) en 2005. Cette formation complète de 5 ans la forme à la conception graphique : couleur, composition, typographie ou encore photographie entre autres. Elle approfondit cet enseignement pendant deux ans à l’Ecole des Gobelins en section Prise de vue où elle rencontre Maxence. En plus de sa collaboration au duo max&charlotte, Charlotte travaille comme photographe de mode et directrice artistique.

 


Maxence B. Cardon
Dès son plus jeune âge, la photographie passionne Maxence qui suivra tout naturellement un cursus professionnalisant dans ce domaine : CAP et BAC pro photographie. Afin d’approfondir ses connaissances et découvrir d’autres médiums, il étudie ensuite les Arts Plastiques à l’université durant deux ans avant de rejoindre en 2008, l’Ecole des Gobelins en section Traitement de l’image. Ces deux années de formation lui permettent d’apprendre la retouche et d’approfondir encore ses compétences en lumière.Depuis 2010, Maxence est photographe et retoucheur Free-lance.

 

www.maxetcharlotte.com

FacebookLinkedInTwitterShare
Tous les articles de la rubrique "Carte blanche"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>